Bannière d'Exat

Terres des Shaggash
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ségur

Aller en bas 
AuteurMessage
Locdu
Admin
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 27
Localisation : Languedoc
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Ségur   Sam 12 Juin - 20:16


Héraldisme
Fief Comtal
Description du Blason : écartelé : au premier et au quatrième de gueules au lion d'or, au deuxième et au troisième d'argent plain
Ancien nom :
Etymologie : Ségur dérive du mot latin : sécurus qui signifie sûr. Ainsi, on peut supposer que le lieu présentait les garanties de sécurité (un oppidum, probablement).
Devise : Omnes vulnerant, Ultima Necat
Actuel Seigneur : Nebisa
Ancien Seigneur : -
Nom des habitants : Ségurois, Séguroises
Seigneuries historiques :


Seigneuries RR octroyées :



Généralités historiques

Ségur est un petit village Corrézien, comme tombé du ciel, tout fabriqué en pierres anciennes, au creux d'une douce vallée où coule l'Auvézère - ou Haut Vézère - Cette petite rivière, parfois capricieuse, enserre dans une de ses boucles le piton rocheux où se niche le vieux château. Maisons et demeures de caractère se blottissent avec grâce au pied de l'édifice, conférant à l'ensemble un charme subtil doublé d'une indicible magie.

Au VIe siècle la région de Ségur fait partie des domaines d'Aredius (mort en 591 et connu sous le nom de saint Yrieix), propriétaire terrien habitant la villa d'Attanum, aujourd'hui Saint-Yrieix-la-Perche.

Au temps de Charlemagne le Limousin était un vaste comté dont l'administrateur, le comte, désigné par le souverain, résidait à Limoges. A partir du milieu du Ixe siècle, les comtes s'éloignèrent du Limousin pour aller résider à Toulouse, Clermont ou Poitiers. C'est à ce moment que, territoires et juridictions furent confiés à leurs représentants les vice-comtes, autrement dit les vicomtes. Il y eu donc ainsi, désormais, un vicomte de Limoges auquel on ne confia pas la totalité du territoire. Le Limousin fut partagé entre un certain nombre d'autres vicomtes implantés chacun sur un éperon naturellement fortifié. Par exemple, pour le Bas Limousin, un vicomte fut installé à Ségur, un autre à Comborn et un autre à Tulle. Au moyen-âge, le Limousin compta quatre vicomtés illustres; Ségur, Comborn, Ventadour et Turenne.

La vicomté de Ségur naquit donc au IXème siècle, lors de l’éparpillement féodal du Limousin. La première maison vicomtale remonterait précisément à 876 avec Eudebert et Foucher. Le cartulaire d'Uzerche cite un vicomte Foucher (établi par le Duc d’Aquitaines) qui est présenté comme le fils de Foucher, frère cadet d'Hildegaire (mort en 945), vicomte de Limoges. On le suppose frère du premier vicomte de Comborn, Archambaud

Pour faire face aux invasions des Normands, hommes venus des rivages de Suède de Norvège ou du Danemark, Foucher aurait dirigé les travaux de fortification du château de Ségur et commandé la défense.

A la fin du Xème siècle le mariage de Guy, 1er fils du vicomte de Limoges, (Guy Ier de Limoges (988-1025)) avec sa cousine Emma fille et unique héritière d'Adémar vicomte de Ségur, réalisa pour des siècles la fusion entre les deux vicomtés et fit du château de Ségur l'une des forteresses majeures du Limousin. Ainsi pendant six cents ans, la cité de Ségur et son fief allaient être détenu par les vicomtes de Limoges

Ségur ne fut jamais la capitale de la vicomté, mais les seigneurs y résidèrent régulièrement comme en témoignent les nombreux remaniements du château. Mais surtout, les vicomtes y installent quelques familles de chevaliers-vassaux ainsi qu’un certain nombre d’officiers chargés de rendre la justice et d'administrer en leur nom la châtellenie. Ces vassaux seront chargés pendant plusieurs décennies de la publication des édits royaux, de la perception des impôts et de la justice. La cité était le siège d’une châtellenie qui s’étendait, dans un rayon de 15 km, sur une dizaine de paroisses.

Au XIIème siècle les vicomtes de Limoges deviennent pour un certain temps vassaux de la couronne d'Angleterre lorsque, Henri Plantagenet, Roi d’Angleterre, en devient détenteur. Par la suite, le village de Ségur vivra des moments difficiles puisque le château, du fait de la position des vicomtes de Limoges en faveur du roi de France, sera détruit avec le siège mené par Richard Cœur de Lion, duc D'Aquitaine, fils du roi d'Angleterre et d'Aliènor d'Aquitaine.

Durant la guerre de Cent Ans, la forteresse de Ségur est confisquée par le roi de France et devient une place forte royale administrée par des capitaines sur lesquels les vicomtes n’avaient aucune autorité. Entre-temps, la vicomté de Limoges était passée à la suite du mariage d'Arthur II de Bretagne avec Marie de Limoges en 1275, aux maisons de Bretagne et de Blois qui ne se préoccupèrent guère de la cité de Ségur. Le vicomte de Ségur semble retrouver la jouissance de la seigneurie vers 1422-1424.

Cependant, dans la première moitié du XVe siècle, le vicomte Jean de Blois dit « de l’Aigle », capitaine au service du roi de France, est nommé lieutenant-général en Limousin par le roi charles VII et parvint à adjoindre à sa vicomté limousine, le comté de Périgord en 1437. Les comtes de Périgord avaient obtenu du roi Philippe VI, en 1343, le droit de tenir un tribunal de premier appel. Il songea dès lors de faire de Ségur le siège général de sa justice d’appel. Cette « cour des appeaux » jugeait en premier appel entre les justices ordinaires seigneuriales et le Parlement de Paris. Il est incontestable que c’est l’installation de cette cour extraordinaire qui y a dynamisé, et la démographie, et la vie économique de ce bourg castral. En effet, tout recours contre une décision de justice prise dans l’une des 150 juridictions de la vicomté de Limoges et du comté de Périgueux devait être débattu devant la cour des appeaux de Ségur, avant d’être éventuellement porté devant le Parlement royal. Ainsi s’explique cette grande vague de constructions et de reconstructions de demeures de qualités au cours des XVe et XVIe siècles.

C'est au château de Ségur que fut célébré le mariage de la dernière héritière des vicomtes, Françoise de Blois, avec Alain d'Albret. La Vicomté de Limoges passe par mariage aux Albret. L'un de leurs 8 enfants, Jean d'Albret, vit le jour à Ségur et deviendra le 1er roi de Navarre issu de la maison d’Albret. Jean fut l'aïeul de Jeanne d'Albret mère de Henri de Bourbon qui deviendra Henri III, roi de Navarre. La vicomté de Limoges est réunie au domaine royal au moment de l’accession au trône de France de Henri III de Navarre, qui devient Henri IV, roi de France et de Navarre. La vicomté est parfois démembrée pour constituer un apanage pour des princes du sang.

[Document Pour situer la généalogie]

Architecture civile

  • Château de Ségur :

    Les vestiges les plus anciens remontent au IX siècle. L'ensemble souvent remarié, laisse apparaître des éléments réparés, réaménagés, ainsi que des ajouts dont les plus récents datent du XVème siècle. Le château féodal fut construit sur un rocher qui domine une boucle de l'Auvézère. Une serpentine nous conduit à travers des forêts épaisses jusqu'à la porte principale de cette résidence féodale. Le mur flanqué de tours montre encore les marques du pont-levis. En entrant on voit une grande cour qui est bornée par une maison d'habitation d'époque postérieure, elle est assez bien entretenue. Après avoir traversé cette cour on arrive à la cour d'honneur. Au sud de cette cour se trouvait le donjon au pied duquel il y avait une fausse porte donnant accès dans le chemin de ronde. A côté de ce donjon se trouve le pan d'une autre tour. Un grand édifice presque totalement détruit entourait cette cour du côté de l'ouest. Au milieu de ce tas de pierres se trouve une ouverture conduisant dans le souterrain du château, refuge du Xieme siècle.Le châteaul comportait deux enceintes encore visibles et dont certains pans ont conservé leurs dimensions originelles.

    Le château de Ségur se compose de deux parties :
    - l'enclos aristocratique. La première enceinte conduit à une vaste cour dans laquelle subsiste, outre une maison Renaissance fortifiée, une demeure remaniée dès le XVe siècle élevée sur des vestiges et encore habitée aujourd'hui.
    - le château, avec la deuxième enceinte protégée par d'épaisses murailles fortifiées englobe le donjon en ruine mais encore imposant et la chapelle Notre-Dame où l'on remarque une belle fenêtre trilobée, une baie romane et les nervures de la croisée d'ogives.

  • Le village : Avec l'important rôle judiciaire mené par Ségur, le bourg du village vit sa renommée agrandie. De nombreuses maisons nobles furent édifiées comme lieu de résidence des hommes de loi et magistrats. maisons à colombages, à tourelles, hôtels particuliers surmontés parfois d'échauguette en poivrière, avec des fenêtres à meneaux, escaliers à vis aux marches en pierre monolithiques ornent les ruelles du village. Ces édifices somptueux témoignent de cette époque de grande prospérité.

  • La maison Henri IV, XVe siècle (ici à gauche) avec ses fenêtres à meneaux.
  • Une maison avec pans de bois du XVe siècle (ici)
  • La tour du chevalier, maison du XVe siècle avec tour, échauguette et pans de bois. (ici)
  • La tour Saint-Laurent, XVIe siècle, inscrite depuis 1976
  • La tour du Guet
  • Particularité locale, certains toits sont ornés d'épis de faîtage, parfois anciens, comme ici


Architecture sacrée

Chapelle de l'ancien château : La cour d'honneur est limité à l'est par la chapelle, en style gothique, remarquable par ses ogives gracieux, ses chapiteaux, ornés d'acanthe, portant les voûtes, enfin par sa pierre fine et blanche qui était travaillée avec une exactitude particulière.

Géographie :

La commune est traversée d'est en ouest par la rivière Auvézère. Au nord-ouest, son affluent le ruisseau de la Penchennerie marque la limite entre Ségur et Saint-Éloy-les-Tuileries. Le bourg, surplombé par le château, est implanté dans un méandre de l'Auvézère.

Ressources
http://www.offitourisme-segur.com/page.php?page=histoireetculture
http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9gur-le-Ch%C3%A2teau
http://www.communaute-saint-yrieix.fr/v2/S%C3%A9gur-le-Ch%C3%A2teau/10
http://www.conceze.com/tourisme/tourisme26.htm
http://www.conceze.com/tourisme/tourisme49.htm
http://www.detours-en-limousin.com/S%C3%A9gur-le-Ch%C3%A2teau
http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/1778179
http://www.fr.francethisway.com/segur-le-chateau.php
http://www.correzeweb.com/fr/tourisme/a-visiter/segur-le-chateau.html
http://lacorreze.com/villages/segur_le_chateau.htm


Dernière édition par Locdu le Mer 16 Juin - 12:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locdu
Admin
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 27
Localisation : Languedoc
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Ségur   Sam 12 Juin - 21:57

Je crois avoir enfin trouvé le vrai blason de Ségur :

http://www.conceze.com/tourisme/tourisme31.htm

Le château fort bâti sur un éperon rocheux escarpé possède un portail surmonté d'un écusson sculpté dans la pierre aux armes de Bretagne et des Chauvigny Brosse.

Chauvigny de Brosse. D'argent à cinq fusées de gueules en fasce.

http://www.luz-herald.net/free/c2.html


Dernière édition par Locdu le Sam 12 Juin - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locdu
Admin
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 27
Localisation : Languedoc
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Ségur   Sam 12 Juin - 22:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locdu
Admin
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 27
Localisation : Languedoc
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Ségur   Dim 13 Juin - 0:09

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locdu
Admin
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 27
Localisation : Languedoc
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Ségur   Lun 14 Juin - 21:38

Le bourg de Ségur est situé sur la Haute Vézère, affluent de l'Isle. (Département de Corrèze, arrondissement Brives.)

Le château même étant placé sur un rocher escarpé domina toute la contrée. Ce fut Foucher de Ségur qui fortifia la château vers 888, et qui à lui seul put faire résistance aux Normands. Marvaud (Histoire des vicomtes de Limoges, Tm. I, pag. 64, 65, 137) René Fage dit de ce château : Nous admirons les ruines énormes de ce château fort avec ses tours gigantesques qui s'élèvent semblant à des géants mutilés sur un rocher qu'on peut escalader à peine. Une serpentine nous conduit à travers des forêts épaisses jusqu'à la porte principale de cette résidence féodale. Le mur flanqué de tours montre encore les marques du pont-levis. En entrant on voit une grande cour qui est bornée par une maison d'habitation d'époque postérieure, elle est assez bien entretenue. Elle était la résidence des derniers pro- priétaires du château. Après avoir traversé cette cour on arrive à la cour d'honneur, celle-ci était limitée à l'est par une chapelle, en style gothique, remarquable par ses ogives gracieux, ses chapiteaux, ornés d'acanthe, portant les voûtes, enfin par sa pierre fine et blanche qui était travaillée avec une exactitude particulière. Au sud de cette cour se trouvait le donjon au pied duquel il y avait une fausse porte donnant accès dans le chemin de ronde. A côté de ce donjon se trouve le pan d'une autre tour. Un grand édifice presque totalement détruit entourait cette cour du côté de l'ouest. Au milieu de ce tas de pierres se trouve une ouverture conduisant dans les souterrains du château. Le château se trouve actuellement en possession de Monsieur Dumas de Lavareille qui a fait construire non loin des ruines une maison de
campagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Locdu
Admin
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 27
Localisation : Languedoc
Date d'inscription : 24/02/2007

MessageSujet: Re: Ségur   Mer 16 Juin - 12:44

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ségur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ségur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bannière d'Exat :: La bannière en Languedoc :: Organisation :: Alais-
Sauter vers: